Non classé

Jeunesse Intrépide. Sainte Manon

Elle m’avait offert des mèches de ses cheveux blonds, presque blancs, dans un petit sachet avec une carte. Sainte Manon. Les yeux d’Uma et les fesses rebondies d’une Loreleï nordique, le buste frais glorieux fier et juteux d’une presque vingtenaire. Je crois que c’est à ce moment là que j’ai perdu la plupart de mes copines trentenaires de l’époque, un top modèle anonyme pendu à ton cou avec de l’amour plein la bouche ça frustre, finalement . La pureté, la candeur, le sexe encore étroit et sans regrets. J’ai d’abord culpabilisé, freiné ses impulsions, tenté de la décourager. Je me sentais dégueulasse, vieux, laid. C’était sans compter sur ce regard qui te fauche net et ne laisse dépasser que ta bite. La première seconde enfoncé en elle s’est transformée en une torture pour ne pas éjaculer comme un jeune adolescent sur cette peau vierge.

A Collioure perché dans les collines on a filmé, quelques années après je bande en regardant la scène, pourtant si banale. On cherchait des capotes partout, elle m’ hypnotisait du regard, toujours surprise devant mon égarement total. Le anges ne font pas de caprices, pour moi ce sont des ordres.

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s