Non classé

Tabou n°2

La taille de son sexe. Elle m’en avait parlé une fois. C’est vrai que nos discussions tournaient souvent autour du cru. Mais difficile une fois ensemble de remettre ce sujet sur la table.

Elle avait une entrée énorme. Je poussais à fond pourtant et la baisait sauvagement mais sentais rarement ses parois ou la friction de ses muscles. C’est marrant d’ailleurs, un peu comme chez les hommes : rien ne permet de dire si une femme a une grande chatte ou pas. J’ai eu des grosses au vagin si étroit que je ne tenais pas plus de 5 minutes et des petites avec une bouche de métro à la place du sexe. Ça joue énormément sur le plaisir ne nous mentons pas mais qui sommes nous, nous les mecs, pour parler de plaisir hein ? après tout on éjacules à chaque fois non ?

Ceci dit, après une chatte béante tu comprend mieux les : ” j’aime les grosses queues ” et tu ne te vexes pas.

Vu leurs cavités, certaines femmes auraient même besoin de deux queues pour les fourrer. JE sais, c’est grossier, parler de grosses queues toute la journée en lisant Biba, ça c’est cool.

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s