Paris Bang

Il s’en est fallu de peu et je terminais à Puteaux, à savonner de la mégère re tankée au cross-fit et au bikram. Normal, dernière chance avant l’hiver de passer en vitrine sur adoptes et de choper un monsieur gentil qui fait l’amour proprement sans réveiller les enfants.

Enfin, heureusement, mes étoiles et mes vieux vices me mènent dans le centre, dans un joli quartier peuplé de dindes automates qui baisent quand on glisse une pièce dedans. La ferveur animée par tant de nouveauté et de bling bling fait grésiller mes neurones, je pense Madeleine, je pense Sophie, je pense Emmanuelle, je pense en calendrier, à foison, en teintes de cheveux, en bonnet et en IMC. Sous la carapace bourrue de pâtre sarde mal rasé tatoué griffé strié de marques se cache un univers des plus candides, animé par cette chasse immense, ce parc d’attraction sans limites : PARIS. Vos respirations courtes, votre regard qui se baisse, le moindre signe et le Hyène vous consomme, sur place, morceau par morceau. Je suis affamé, paumé, pervers, pardon.

J’arrive et je ne viens pas vraiment pour discuter de ta vision du monde. Mais ça tu le sauras .. après.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s