rencontres

Ghosting for Dummies

Il y a certes cet espoir de faire table rase du passé, ranger les rats et les cafards au placard puis entamer 2022 l’esprit serein, pleine de béatitude.

Mais le vice est bien trop tentant, il a d’ailleurs dominé avec succès ces 2 dernières années : le ghosting. Pourquoi, comment, on vous explique tout

Il y a 3 niveaux de ghosting bien distincts, savoir les identifier vous permettra de mieux comprendre et ainsi d’entretenir moultes conversations thérapeutiques avec vous même, votre gang de potes ou votre chat. Je sais, le sentiment de rejet est une chose que vous n’aimez pas, ça n’aide pas la confiance en soi bla bla bla et surtout vous ne pouvez pas enclencher une looooooongue discussion psycho emotionnelle de pourquoi oui pourquoi ?

Donc, le premier type de ghosting est le ghosting low damage, no fuck, juste pas interessé(e). Cas d’école simple : monsieur simplement n’a même pas envie de te signaler qu’hélas il n’est pas sous le charme, loin de là en fait.

2ème type de ghosting : le ghosting post sexe, alors tu y croyais, il t’a dit qu’il aimait, que c’était bien etc etc et puis boom, plus de nouvelles. Alors évidemment celui là pique un peu plus : en général au pif, les raisons sont :

– le sexe était nul de chez nul ou juste bof à mourir d’ennui. Tu as une schnek tellement large qu’on pourrait y ranger des pots de confiture.. bosses ton périnée darling, tu es une habituée des blagounettes sur les tailles de pénis, devines quoi : il y a aussi celle des vagins sans fond ou l’on peut pédaler à 2 sans se gêner. Évidemment c’est gênant et absolument personne ne va te le dire et comme toi tu te bases sur le bon vieil adage : « personne ne s’en est jamais plaint », pour toi donc tout va bien. Wroooooong, try again. Ce qui faisait plaisir à Norbert, ton ex, ne marchera peut être, sans doute pas avec Jean Kevin. Conseil de pro ? Fais toi une pote escort et commence par bosser ta fellation, crois moi, tu n’as aucune idée. Aucune. Mais on te l’a jamais vraiment dit parce que le sexe est d’abord un besoin, donc tu remplis cette fonction.

– monsieur a un agenda multi cartes : pas forcément en couple mais tu n’es hélas, qu’un rendez vous dans sa semaine chargée. Monsieur s’avère être un joueur, lâche certes si ça peut te réconforter mais joueur d’abord. Dis toi simplement qu’à part un peu de dignité tu n’as pas perdu grand chose : monsieur s’en contrefiche de toi, ta life, tes envies, tes attentes.

– la dure vérité rarement acceptée : tu ne sens pas vraiment bon, en haut comme en bas, tu clopes et picoles comme Robert le plombier, tu as laaaaargement masqué tes 15 kilos de rab sur les photos, ou la dernière fois que tu t’es épilée c’était pour les vacances d’été 2021. Autant dire que c’est le cas le plus répandu.

Il y a bien sur quelques variantes mais soyons clairs : on ne te ghoste pas parce que tu es super charmante, fun, creative au lit et gaulée comme une sirène… non. Donc fait le constat est qu’au lieu de te lamenter sur ce vide inexplicable, ce silence, au lieu de vouloir tout comprendre parce que… parce que quoi ? Il y a un contrat qui dit que l’on doit prévenir si rupture avec le partenaire ? Il y a un code ? S’il existait j’aimerais savoir pourquoi Lola grandes lèvres m’envoit : « je pourrais t’embrasser pendant des heures » le dimanche soir puis plouf, disparue dans Paris, bye bye. Tu ne sauras jamais, voilà la première règle du Ghosting Club.

Je sais je sais, ca vous enrage, nous ca nous fait sourire et d’ailleurs vous avez vous même plutôt bien intégré le ghosting à vos méthodes. Me concernant je n’y fait même plus attention, j’ai appris que nous étions simplement trop faibles, trop friands de nouveauté, trop égoïstes, trop flemmards pour simplement envoyer un message.

Par défaut